© Corentin Fohlen/ Divergence. Portrait du musicien Emile Sornin, du groupe FOREVER PAVOT

Forever Pavot / Mermonte

Concert au Manège – vendredi 23 février à 21h – 7 / 10 / 15 €

Forever Pavot
Emile Sornin aka Forever Pavot ne cesse d’explorer les possibilités et sort un merveilleux album La Pantoufle, tel un lm imaginaire avec des titres farfelus La pantoufle dans le puits, La soupe à la grolle, Les groseilles au fond du jardin, de joyeux souvenirs mis en musique dans sa langue natale, le français. A l’écoute de l’album, les genres se percutent d’une scène à l’autre : polar, romance, comédie, érotisme, tout y passe ! La Pantoufle puise dans les joies et terreurs de l’enfance pour mieux les ré-enchanter. Passé par le métal, le garage, le hip-hop, Forever Pavot avait longtemps cherché, brassé, diggé, remontant aux sources avec le sérieux du jeune homme en quête de territoires à occuper. Touche-à-tout insatiable, il signait des clips déments pour Dizzee Rascal ou Disclosure quand il ne battait pas la campagne pour découvrir de nouveaux instruments. On a hâte de le voir de nouveau au Manège !

Mermonte
Pendant ses cinq années d’existence, Mermonte enchaîne les concerts et Festivals en Europe et au Canad, afin de défendre ses deux premiers opus sortis sur plusieurs labels à travers le monde (Hip hip hip, Clapping Music, les disques normal/FR, Father Figure/DK, Friend of Mine/JAP, Other People/USA). Grace à ces albums Mermonte, reçoit les éloges des médias (Inrocks, Magic, Libération, France Inter, France culture, Le Move, Fip). Le leader du groupe de huit musiciens, Ghislain Fracapane, a encore assez d’inspiration pour composer d’autres chansons. Ghislain a envie d’épurer ses compositions, jusqu’alors très chargées en mélodies et harmonies, afin de donner du relief et de la pureté à ses nouvelles pièces. Au fur et à mesure de son expérience, son aptitude musicale lui permet de réaliser un rêve : écrire et jouer de véritables chansons pops. Il s’inspire alors du songwriting des Beach Boys, des arrangements de Mélody Nelson, des rythmes Afrobeat ou de la musique minimaliste de Steve Reich. Pour lui, le talent d’un artiste, en plus d’écrire de bonnes chansons, c’est de savoir s’accompagner des bonnes personnes. Il propose alors à Dominique A, Laetitia Sadier, Yuceil Devin et Stuart Smith de venir ajouter une couleur à ce nouvel album Mouvement.

Réservez vos places ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *